Petition Irak

Découvrez les actus d'un français en Irak

Auto stéréo

Désormais, si on vous dit cocorico, répondez Alpine sans hésiter. Car la première vraie sportive française existe, nous l’avons rencontrée. Une authentique GT qui fait de la drague aux hommes (Pdg et loubards même combat : ils sont accro par la taille basse et le cul sublime), du charme aux dames (elles sont sensibles aux lignes courbes et fuyantes) et du body-body au macadam (collée à la route, la vicieuse). Cette Alpine-là a fait un grand bond par rapport à la petite A310. Elle est habitable, docile, gracile, sophistiquée… et quasiment abordable (175 000 francs). La conduire est un vrai plaisir. Direction et tenue de route exemplaires, freinage époustouflant, nuisance phonique réduite, levier de vitesses et volant extraordinairement bien dessinés et positionnés. L’agrément est total ou presque. Il faut dire que Renault a vraiment mis de la passion dans sa technique ou vice versa. 6 cylindres et 160 chevaux, 235 km/h, un CX de 0,28, 4 freins à disques double circuit ventilés et assistés, le kilomètre départ arrêté en 28 secondes et moins de 8 litres de consommation à 120 km/h. Voilà une voiture de sport qui respire et dans laquelle on respire (ce qui est plus rare). Les deux places arrière sont même utilisables… si on arrive à s’y glisser.Alpine En ville comme sur route, le petit monstre conserve toute sa docilité. Chat ronronnant ou guépard galopant, c’est votre pied sur l’accélérateur qui fait la décision. Actuelle de ligne et de conception, l’Alpine GT flirte avec le futurisme : l’ordinateur est là, qui vous prodigue les informations nécessaires (et superflues) sur votre consommation, votre autonomie, la température, etc. Gadgets ? L’Alpine n’en manque pas, encore que le mot soit impropre : ce sont surtout des accessoires, fonctionnels et générateurs de confort et/ou de sécurité : bip sonore en cas d’anomalie, éclairage d’habitacle thermostaté, fermeture des portières par porte-clés à infrarouge, éclairage du tableau de bord et de la console superbe en nocturne, etc. Il y a à l’approche de cette voiture un sacré facteur charme qui opère. Le centre Alpine, qui nous a prêté la voiture, avait-il perfidement injecté des gaz hilarants dans les circuits d’aération ? Ou la voiture est-elle réellement enthousiasmante ? Allez, optons pour la seconde proposition… avant d’attaquer le chapitre des critiques. Car il y a aussi des ratés dans cette belle création. Imaginez Ornella Muti habillée par Jean-Paul Gaultier et portant des sous-vêtements de souillon made in n’importe où. L’Alpine, c’est ça. Sous sa robe grande classe, c’est la cata : bonjour les méchants matériaux dans l’habitacle. Tableau de bord et console conjuguent lamentablement plastique et plastoque. Sans compter que la belle moquette en nylon sauvage qui court sous vos pieds est différente du revêtement des sièges et portes, qui eux-mêmes sont d’une autre nature que le revêtement du toit, etc. Dire qu’il serait si simple d’opter pour un matériau (un peu noble) et pour une couleur (un peu sobre) pour habiller tout ça avec élégance. Autre source d’étonnement : les superbes sièges type Recaro, sont nettement trop étroits au passage des cuisses. On s’y fait… mais pourquoi ne serait-ce pas les sièges qui s’adapteraient au conducteur I Ah, autre chose : si vous portez un paquet, vous ne pourrez pas ouvrir la porte. Il faut les deux mains pour synchroniser le mouvement et encore, attention aux doigts. Prenons un peu de recul. Les roues ? Affreuses. Et le coffre ? Quel coffre ? (si vous emportez un disque en voyage, prenez un compact plutôt qu’un 33 t.). Des détails, tout ça. Faciles à corriger, si la Régie le décide. Globalement, l’Alpine V6 GT est une réussite. On aimerait même encore plus de chevaux dans cette auto pour mettre un peu d’inflation sur l’extase. Des chevaux ? Ben, il suffit, paraît-il, d’essayer la version Turbo, qui en a 40 en rab… montés sur des roues, celles-là, superbes. Dont acte…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *